Sentiers de la Résistance

Musées et écomusées qui racontent la Résistance

Versione italiana


AREA METROPOLITANA DI TORINO

Ecomuseo della Resistenza della Val Pellice

L'écomusée de la Résistance du Val Pellice est né dans le cadre du projet "Culture matérielle" de la Province de Turin et regroupe les communes d'Angrogna, de Bricherasio, Luserna San Giovanni et Torre Pellice. Il s'est vu attribuer le label de l'organisation internationale "Herity" pour les années 2005-2007 et 2011-2013. Le matériel multimédia consacré aux années de la Résistance est consultable à la bibliothèque d'Angrogna; le centre de documentation de Bricherasio accueille l'exposition "La guerra di Bastian" inspirée du livre du même nom de Pierfrancesco Gilli ; Luserna San Giovanni va accueillir quant à elle un centre de coordination, en cours de réalisation, qui permettra l'ouverture en continu des espaces du musée.

Ecomuseo dell'Alta Val Sangone

https://ecomuseoresistenza.wixsite.com/coazze
L'écomusée du Haut Val Sangone, fondé sur une proposition de la commune de Coazze en collaboration avec les communes de Giaveno et Valgioie, abrite le musée de la Résistance, réalisé en 1999 dans le cadre du projet "Culture matérielle" de la Province de Turin, englobé aujourd'hui dans le projet supranational "La Mémoire des Alpes". Sa réalisation a été rendue possible grâce à la collaboration avec les collectivités territoriales et à la contribution directe de plusieurs associations de partisans. Les matériels, témoignages et mémoires d'une valeur inestimable qui ont ainsi été mis à disposition ont permis au musée de former des archives contenant les noms et photos de tous les partisans tombés dans le Val Sangone dans les années 1943-1945.

Ecomuseo della Resistenza di Colle del Lys, Rivoli

https://colledellys.altervista.org/ecomuseo/
L'écomusée de la Résistance Colle del Lys, lui aussi partie du projet "Culture matérielle" de la Province de Turin, a vu le jour dans le but de conserver et valoriser la mémoire d'un territoire qui a joué un rôle fondamental dans la guerre de libération : Colle del Lys a été le théâtre de plusieurs épisodes significatifs de la lutte partisane, en particulier ceux liés à la 17e Brigade Garibaldi "Felice Clima". L'écomusée prend forme à partir de quatre lieux emblématiques de la Résistance : le centre écomuséal accueilli dans les locaux de l'ancienne maison de garde-barrière, la fosse commune, la tour commémorative située sur le grand terre-plein du col et les six sentiers de la mémoire qui partent de là.

Museo Diffuso della Resistenza, della Deportazione, della Guerra, dei Diritti e della Libertà, Turin

https://www.museodiffusotorino.it/
Institué en 2003 sur une initiative de la ville de Turin, le musée éclaté de la Résistance, de la Déportation, de la Guerre, des Droits et de la Liberté se propose de conserver et raconter la mémoire de la Résistance dans la ville de Turin, en soulignant le lien étroit entre histoire et territoire. En dehors de la valorisation des lieux de mémoire présents sur le territoire de la ville, le musée éclaté s'est engagé dans la réalisation d'une scénographie permanente qui accompagne le visiteur dans un voyage virtuel à travers le Turin des années de la Seconde Guerre mondiale et de la Libération.

Museo Storico della Resistenza, Mompantero

https://www.comune.mompantero.to.it/cultura-e-storia/il-museo-della-resistenza/
Aménagé et géré par les bénévoles de l'Association nationale des partisans italiens (ANPI) le musée d'Histoire de la Résistance de Mompantero est depuis 1997 le point de ralliement de tous ceux qui veulent se documenter sur l'histoire de la lutte partisane dans le Val de Suse. Il est possible d'y consulter de nombreux livres sur la Résistance, des dizaines de journaux intimes portant des témoignages sur le Val de Suse et le Val Chisone, plusieurs journaux clandestins ainsi qu'une collection d'environ 400 photographies de l'époque.

Museo Valsusino della Resistenza, Condove

http://www.anpitorino.it/museo-valsusino-della-resistenza/
Institué en 2014 par l'ANPI Condove-Caprie, le musée de la Résistance du Val de Suse se trouve à Condove, dans les locaux historiques des anciens ateliers Moncenisio qui, occupés dans les années 1940 par les forces militaires allemandes, sont devenus un lieu emblématique de l'horreur nazie et de la guerre de libération. Le musée dispose d'une bibliothèque et d'une médiathèque dans lesquelles on peut admirer une collection originale d'objets, vestiges historiques et témoignages photographiques concernant la période de la guerre et celle immédiatement après l'arrivée des forces alliées.

Polo Bibliotecario ed Ecomuseo del Rame, del Lavoro e della Resistenza, Alpette

https://www.comune.alpette.to.it/it-it/vivere-il-comune/cosa-vedere/ecomuseo-del-rame-lavoro-e-resistenza-certificato-herity-international-40370-1-3b996675cd5ce7747202d68e1b5b78cd
Depuis 2014 l'écomusée du Cuivre d'Alpette déjà existant s'est enrichi de nouvelles salles dédiées au Travail et à la Résistance. Le nouvel espace d'exposition a été créé avec pour objectif de raconter et conserver la mémoire des années de la guerre de libération, durant lesquelles Alpette s'est forgé un rôle de première importance : c'est là qu'avait été constituée la légendaire 77e Brigade Garibaldi, et c'est encore là que l'ouvrier Battista Goglio, mieux connu comme commandant "Titala", s'est attelé à entraîner les ouvriers de la "boîte" des magnin (les rétameurs) dans la Résistance et à les encourager à répandre les valeurs de la justice sociale et de la conscience politique.


DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Musée Rosine Perrier, Villargondran

http://www.memospace.fr/fr/sites/9324-Musee-Rosine-Perrier
Le musée ainsi appelé en l'honneur de sa fondatrice et historienne de la Résistance Rosine Perrier, est abrité dans la mairie de Villargondran, une petite commune blottie au cœur de la Savoie. Il propose une riche exposition sur l'histoire de la déportation et de la Résistance dans le département de la Savoie et en particulier dans la vallée de la Maurienne. À l'occasion du 60e anniversaire de la Libération, une salle audiovisuelle est venue enrichir le musée. Elle permet d'entendre des témoignages sur la guerre de libération française et de visionner le film La Résistance en Maurienne.


DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-SAVOIE

Site de Morette: Musée départemental de la Résistance et Mémorial de la Déportation, La Balme de Thuy

https://www.savoie-mont-blanc.com/offre/fiche/musee-departemental-de-la-resistance-et-memorial-de-la-deportation-site-de-morette/185122
Le Site de Morette représente une étape fondamentale pour tous ceux qui souhaitent connaître en prise directe l'histoire de la Résistance dans la Haute-Savoie. Le complexe monumental a été réalisé en souvenir des batailles qui entre janvier et mars 1944 coûtèrent la vie à plus de 100 combattants français, et ont permis à la Haute-Savoie de devenir le premier département complètement libéré des forces nazies et fascistes. Le site se compose du musée départemental de la Résistance et du mémorial de la Déportation, réalisés tous deux en 1964 sur une initiative de l'Association des Déportés, Internés et Familles de la Haute-Savoie (UNADIF).


DÉPARTEMENT DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE

Musée de la Résistance, Castellane

http://resistancecastellane.free.fr/pages/acceuil.php
Le musée de la Résistance de Castellane abrite une des collections les plus importantes d'Europe sur le thème de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale : dans ses salles sont exposés des centaines d'objets et de documents originaux qui retracent l'histoire de ces années, accompagnés de reconstitutions grandeur nature de la vie menée par les partisans et tous ceux qui étaient obligés de vivre dans la clandestinité. À l'intérieur il comprend également une bibliothèque et des archives qui réunissent une large variété de documents et témoignages sur l'histoire de la Libération dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.


DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

Musée de la Résistance Azuréenne, Nice

http://www.musee-resistance-azureenne.fr/histoire/
Réalisé en mars 1988 le musée de la Résistance azuréenne fait partie de l'Association azuréenne des amis du musée de la Résistance nationale et s'occupe de collecter et conserver les documents et les objets liés à la Résistance dans le département des Alpes-Maritimes, de promouvoir la recherche historique sur la Seconde Guerre mondiale et d'impliquer les nouvelles générations dans le récit des années de la Résistance à travers une exposition permanente riche de nombreux documents. En 1997 le musée a aussi adhéré à la Fédération "Musée de la Résistance Nationale" avec les musées de la Résistance de Bourges, Champigny, Châteaubriant, Givors, Montluçon et Varennes-Vauzelles.

Fort Maginot, Sainte-Agnès

http://www.sainteagnes.fr/le-fort-de-la-ligne-maginot/
Le Fort de la ligne Maginot construit au XVIe siècle sur le flanc de la colline au sud du village de Sainte-Agnès sera fondamental pendant la Seconde Guerre mondiale pour repousser l'avancée de l'armée italienne : il devait empêcher aux Italiens de s'infiltrer par le littoral français, entrer dans Menton et avancer le long de la côte jusqu'à Nice. Son objectif sera atteint, car les combats engagés dans le fort entre le 10 et le 25 juin 1940 obligent l'armée italienne à se retirer. Fort Maginot a entièrement conservé son aspect d'origine et est visitable comme symbole de la Résistance du département des Alpes-Maritimes.


PROVINCE D'ALESSANDRIA

Museo della Resistenza e della Vita Sociale in Val Borbera "G.B. Lazagna"

https://www.anpi.it/luoghi-di-memoria/68/museo-della-resistenza-e-vita-sociale-in-val-borbera-gb-lazagna
Le « musée de la Résistance et de la Vie sociale dans le Val Borbera », qui porte le nom du partisan Gian Battista Lazagna, a été réalisé en 1990 grâce à la contribution de plusieurs organismes dont la Province d'Alessandria, l'ANPI Val Borbera, la Région Piémont et l'ISRAL. Le musée se propose de raconter l'histoire de la Seconde Guerre mondiale et de la lutte pour la libération menée par les partisans de la vallée. L'exposition de textes préparés sous la direction de l'historien Manlio Callegari et de bandes dessinées thématiques dessinées par Franco Fossati est destinée à sensibiliser les visiteurs à l'histoire des années de la Résistance.


PROVINCE D'ASTI

Museo dell'aeroporto partigiano Excelsior, Vesime

http://www.casamemoriavinchio.it/excelsior.html
L'exposition permanente de l'aéroport partisan Excelsior consacrée à la piste d'atterrissage réalisée en 1944 par les partisans de la 2e Division Langhe, inaugurée en 2016 par l'Institut historique de la Résistance d'Asti, est accueillie aujourd'hui à l'intérieur de la mairie de Vesime. Le parcours d'expositionen six étapes retrace l'histoire de l'Excelsior et l'évolution du mouvement partisan dans les Langhe, en s'appuyant entre autres sur des dispositifs audiovisuels qui, tout en fournissant des informations réalistes et détaillées, alimentent l'expérience émotionnelle des visiteurs.


PROVINCE DE CONI

Ecomuseo della Resistenza "Il Codirosso", Rossana

Ecomuseo della Resistenza "Il Codirosso" (anpi.it)
L'écomusée de la Résistance "Il Codirosso" est né sur une initiative de Riccardo Assom, un historiographe réputé de la guerre partisane. Il est situé dans la Vallée Varaita, une zone où furent particulièrement actives la 181e Brigade Garibaldi "Mario Morbiducci" et la 15e Brigade Garibaldi "Saluzzo". Des fresques et des sculptures à l'extérieur de l'écomusée représentent les étapes les plus significatives de la guerre de libération, tandis que les salles à l'intérieur exposent des reliques, des armes et des documents écrits et photographiques liés à l'histoire des formations partisanes qui agissaient dans la Vallée Varaita et le Val Pô. Il a une salle pédagogique dans laquelle les chercheurs et les groupes scolaires peuvent approfondir la connaissance de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale. Le Codirosso organise également des visites guidées dans les localités limitrophes où il y avait des bases de partisans opérationnelles et où se sont vérifiés des affrontements avec les Allemands et les fascistes de la 4e Division alpine "Monterosa".

Museo Casa Galimberti

Comune di Cuneo - Portale Istituzionale - Museo Casa Galimberti
Tancredi Achille Giuseppe Olimpio Galimberti, mieux connu comme Duccio Galimberti, fut un célèbre antifasciste et partisan italien, rappelé aujourd'hui comme l'une des figures les plus emblématiques de la Résistance piémontaise. Décoré de la médaille d'or de la valeur militaire et de la médaille d'or de la Résistance et proclamé héros national par le Comité national de Libération du Piémont pendant la Seconde Guerre mondiale il fit de sa maison un centre opérationnel de la Résistance et fonda le premier noyau de l'unité de partisans "Italia Libera", qui fut à l'origine des Brigades "Giustizia e Libertà" (Justice et Liberté). Aujourd'hui la maison de Galimberti, sur la terrasse de laquelle Duccio se présenta le 26 juillet 1943 - le lendemain de la chute de Mussolini - pour inciter les citoyens à poursuivre la lutte armée contre les Allemands, a été transformée en musée, qui conserve la mémoire de quelques-unes des pages les plus importantes de la Résistance italienne.

Museo della Guerra e Resistenza in Valle Stura

Comune di Valloriate - Vivere Valloriate - Musei - Museo della Resistenza
Le musée de la Résistance dans la Vallée Stura est organisé dans les locaux de la mairie de Valloriate. Il a été institué en 2008 à la suite de l'exposition "La Vallée Stura en guerre 1940/1945". Alors que l'exposition avait une nature essentiellement photographique et documentaire, la naissance du musée a permis de joindre aux sources documentaires une riche variété d'objets, d'équipements militaires et de souvenirs de guerre qui font revivre les années de la lutte partisane. Le matériel exposé dans les salles du musée est organisé de manière à créer un parcours à travers les guerres qui ont intéressé la vallée dans la période 1940-1945 et plus particulièrement dans les 20 mois du combat mené par les partisans entre septembre 1943 et avril 1945.

Museo della Resistenza, Boves

Museo della Resistenza - Boves on line
Aménagé dans le bâtiment qui jusqu'en 1936 fut la mairie de Boves, le musée de la Résistance de cette petite commune de la province de Coni conserve la mémoire de la guerre de libération qui s'y est déroulée. Dans ses salles a été montée l'exposition "Impressions - Moments de vie partisane", une collection de 150 tableaux peints d'après nature par l'artiste peintre et partisane Adriana Filippi dans la période comprise entre septembre 1943 et avril 1945. Cette exposition, qui rappelle avec une grande sensibilité artistique quelques-uns des épisodes les plus tragiques de la domination nazie et fasciste, peut être subdivisée en deux sections : une sur le paysage, dans laquelle sont représentés les cabanes et les repaires qui étaient utilisés pendant la Résistance, et une deuxième, dans laquelle sont exposés des tableaux représentant les activités la vie quotidienne des partisans.

Museo della Resistenza "I sentieri della memoria", Chiusa Pesio

Chiusa Pesio Museo della Resistenza - Chiusa Pesio - CN - Piemonte (memoranea.it)
Pendant la Seconde Guerre mondiale, quelques-unes des activités les plus significatives de la Résistance italienne se déroulèrent dans la Vallée Pesio : c'est là que naquit le groupe de partisans guidé par Piero Cosa, responsable d'importantes actions de sabotage le long des voies de communication qui reliaient le Piémont à la Ligurie, et c'est aussi là qu'en 1944 commença à s'intensifier la coordination entre les groupes de partisans d'orientations politiques différentes. Pour que soit préservée la mémoire de la guerre de libération et des batailles menées dans la vallée, depuis 2003 la mairie de Chiusa Pesio accueille le musée de la Résistance "Les sentiers de la mémoire". Ce qui caractérise le plus le musée est une documentation photographique très riche et unique en son genre. Les images racontent la guerre de libération dans les vallées Pesio, Ellero, Maudagna, Corsaglia et Jodina en documentant d'une manière détaillée les divers moments de la vie partisane. Elles sont accompagnées de légendes indiquant le contexte dans lequel elles ont été prises, la date et l'auteur. La scénographie du musée, d'un fort impact émotionnel, est subdivisée en deux parcours : un à caractère historique général, intitulé "Le XXe siècle", et un consacré à l'histoire locale, intitulé "Les sentiers de la liberté dans les Vallées Josina, Pesio, Ellero, Maudagna et Corsaglia".


PROVINCE D'IMPERIA

Museo della Resistenza, Costa di Carpasio

http://www.isrecim.it/it/museo_carpasio.html
Aménagé dans le bâtiment rustique qui pendant la guerre a vu naître la 9e Brigade Garibaldi, le musée de la Résistance de Costa di Carpasio raconte l'histoire de la lutte armée pour la libération, menée par les partisans dans l'arrière-pays de la Ligurie occidentale entre 1943 et 1945. Environ 300 pièces historiques authentiques et 200 photographies sur la vie et les actions de formations partisanes du territoire y sont exposées. Le musée offre également un point d'information sur les "Itinéraires de la mémoire dans la province d'Imperia", une série de parcours distribués le long des Alpes maritimes et ligures, où se sont déroulés quelques-uns des épisodes clés de la guerre de libération.


RÉGION AUTONOME VALLÉE D'AOSTE

Museo della Resistenza à la Bibliothèque intercommunale "Abbé Henry", Valpelline

https://www.lovevda.it/it/banca-dati/8/musei/valpelline/museo-della-resistenza/1367
Le musée de la Résistance de Valpelline a été créé dans le but de raconter les relations entre la Vallée d'Aoste et la Suisse dans les années 1943-1945 : pendant la Seconde Guerre mondiale la Vallée de Valpelline avait en effet été choisie par un grand nombre d'Italiens en fuite qui essayaient de rejoindre la Suisse, restée neutre dans ce conflit.
À l'aide d'une exposition permanente et de riches ressources documentaires multimédias, le Musée de la Résistance de Valpelline accompagne ses visiteurs le long des itinéraires qu'ont parcourus d'importants militants valdôtains comme Bréan, Bougeat et Berthod, contraints d'aller chercher refuge en Suisse après la capture par les nazis et les fascistes de leur guide et chef, Émile Chanoux.


Dernière mise à jour: 14 avril 2021